English/French

La pandémie, une occasion historique pour la Chine - Par François Brousseau

Nga: François Brousseau

À la fois un drame sanitaire et une crise économique sans précédent, la pandémie de COVID-19 laisse poindre un tournant historique dans les relations internationales. Un passage du témoin pour la première place mondiale.

Ce thème existe déjà depuis des années : la Chine qui monte, tandis que les États-Unis déclinent, du point de vue de leur richesse, de leur prestige, de leur influence ou de leur leadership mondial.

Par exemple, si on prend la mesure du PIB, un indicateur parmi d’autres, on voyait déjà arriver, à l’horizon des années 2020, le fameux « grand dépassement » des États-Unis par la Chine.

Il est en train de se faire au moment où ces lignes sont écrites. Mais ce dépassement, qui est aussi un déclassement des États-Unis, on le voit à l’œuvre dans d’autres domaines.

Un drapeau chinois apparaît sur un tableau d’affichage à Belgrade, en Serbie, en guise de remerciement à la Chine pendant un confinement imposé afin de prévenir la propagation du coronavirus, le 24 mars 2020. PHOTO: REUTERS/MARKO DJURICA

Il est clair, par exemple, qu’il n’y a pas de « leadership américain » dans la crise du coronavirus.

La réaction de Washington a été extrêmement lente. Jusqu’au début de mars, la Maison-Blanche a nié obstinément qu’il s’agissait d’une crise grave. Et il est possible que Donald Trump soit encore dans le déni au sujet du coronavirus.

Aujourd’hui, les États-Unis – ils ne sont pas les seuls dans ce cas – sont d’abord occupés à se sauver eux-mêmes. C’est même un trait absolument frappant de cette pandémie, qui est aussi une addition d’épidémies nationales avec chacune sa dynamique, sa courbe, son calendrier propre, ses particularités, très variables d’un endroit à l’autre : un peu partout, on s’en remet aux autorités nationales. Avec beaucoup de méfiance et d’inquiétude, il est vrai, dans le cas américain.

L’État, la puissance publique comme ultime recours, comme ultime protection (pour la santé, pour l’économie), mais aussi la nation: tout cela revient en force à la faveur de la pandémie.